« Mon COMPORTEMENT !!! » Je demande de la DECENCE pour les autistes ! Administration française tortionnaire d’autistes

P.S. :  Pour comprendre cet article et la « justification » de la « force » de ce que je crie, il faudra lire, plus bas dans l’article, les
« Explications au lendemain de mon « coup de gueule » à propos de « mon COMPORTEMENT » (mes huit minutes « d’échappement vocal de soupape de sécurité »), en étant un peu calmé »


Supplice torture administration française de chienlit, hypocrites, tortionnaires

Je demande de la DECENCE pour les autistes !

REVOLTE AUTISTIQUE !!

J’ai le droit d’être énervé et d’avoir le COMPORTEMENT que je veux, après toutes ces années de torture par l’Etat français !
Je n’ai plus que ça, vous ne pouvez pas me l’interdire !
Désolé d’agacer et d’indisposer la bureaucratie de la France-d’en-Haut !!
Pardon de souffrir à cause de vous et de ne pas pouvoir m’empêcher de crier, Majestés !!!!

En plus de ça, pas besoin d’être autiste pour être énervé à ce point-là, quand on vous marche sur la tête depuis si longtemps !!

Je n’ai pas à être gentil ni poli ni respectueux (tout ça c’est déjà fait depuis longtemps, dans les premières années, quand j’étais naïf !) avec des créatures et un système aussi cynique, malfaisant, injuste, méprisant, incapable, lâche, mesquin, égoïste, etc. etc.

J’ai le droit d’avoir « MON COMPORTEMENT » en vivant sous la torture maintenue SCIEMMENT par l’Administration française !

Je n’ai pas à être adapté à un système aussi infect !!!

Vous me reprochez mon comportement, parce que ça vous dérange un peu que je crie ou que je me plaigne au bout de tant d’années, mais par contre, quand on doit souffrir pendant des années à cause de vous, on ne doit rien reprocher, on ne doit pas se plaindre !!??

Dictature administrative !!

France pays des Droits de l’Homme ?????  Quelle blague !!

Laissez moi avoir le comportement que je veux !!
Dans cette torture, c’est le seul moyen de me calmer sans penser au suicide !!!

Et j’ai le droit de m’exprimer sincèrement !
Je suis autiste ! Je ne suis pas soumis aux conventions non-autistiques DEBILES !!
JE REFUSE de cacher les choses, de faire semblant, d’étouffer les souffrances et le handicap social entraîné par le refus de prise en compte correcte de l’autisme par votre système absurde et malfaisant !!

Vous ne pouvez m’imposer les injustices PLUS le muselage !!
Et si je me suis enfui de votre pays, c’est aussi pour échapper au risque d’enfermement de force si je crie trop : amalgame avec « agressif » = hospitalisation forcée, vieille recette classique française, ça va, je connais, vous ne m’aurez pas deux fois !!

Si les plaintes et « le comportement » d’un autiste JUSTIFIENT de ne pas l’aider et de ne pas mettre fin à des INJUSTICES FLAGRANTES, alors, montrez-moi les textes, lois, règlements et conventions qui disent ça, et je vais voir si j’arrive à crier moins fort !!!

REPAREZ LES INJUSTICES QUE VOUS CREEZ, AU LIEU DE VOUS PLAINDRE DES CRIS DE SOUFFRANCE !!

VIVE LA FRANCE !!!

EN FRANCE, ON AIDE TOUT LE MONDE, OUI, MAIS PAS LES AUTISTES !!! FAUT PAS EXAGERER !!
LES AUTISTES, C’EST BON POUR L’HOPITAL !! La preuve, regardez, ils crient tout le temps !!!

Je suis né dans votre pays, j’ai rien demandé de toutes ces souffrances et saloperies administratives !!
Faut pas me reprocher d’être irrité, énervé !! C’est la moindre des choses !!
C’est la seule liberté que j’ai en France !!!

Mais…. pffff…. de toute façon vous ne comprenez rien, vous n’avez pas le temps, vous avez tous les gens normaux à satisfaire, la télé à regarder, le rôti à cuire, le week-end à préparer, je comprends… Désolé !!!!!


Explications au lendemain de mon « coup de gueule » à propos de « mon COMPORTEMENT » (mes huit minutes d »‘échappement vocal de soupape de sécurité »), en étant un peu calmé :

L’Administration n’a aucun droit, ni légal, ni moral, de me reprocher mon COMPORTEMENT, alors que celui-ci provient directement de son comportement à elle (injuste, absurde, débile insensé, etc.) !

J’ai le droit d’être sensible, et de ne pas avoir de « filtres » qui devraient brider artificiellement, socialement, mes réactions humaines naturelles, juste pour ne pas déranger les fonctionnaires-tortionnaires-malgré-eux !

Si les fonctionnaires font intervenir leur ego dans leur travail, alors ils sont fautifs, et ils aggravent encore plus les injustices.

Le fait de reprocher son comportement à un autiste, sans réfléchir plus loin, c’est encore une fois ignorer et mépriser l’autisme, c’est refuser de comprendre les raisons du « COMPORTEMENT », les souffrances, et le fait que les souffrances viennent des erreurs et fautes des autres (ici, l’Administration).
C’est de l »égoïsme, de la lâcheté, de la tromperie.

L’Administration refuse de de voir ses fautes, et au lieu de cela elle utilise les conséquences de ses fautes (mon irritation extrême, bien compréhensible avec ce supplice interminable) pour « justifier » de ne pas m’aider !

Ce qui ne tient pas, ni moralement, ni même légalement. Il n’y a aucune loi qui interdit aux fonctionnaires de faire leur travail et de régler les problèmes créés par leur système, juste parce qu’une victime crie trop, ou s’exprime de manière désagréable.

Ces gens sont bien tranquilles dans leurs bureaux, ne se doutent de rien, ne comprennent rien (ou du moins, pas suffisamment), martyrisent sans même s’en rendre compte, n’ont « pas le temps » (et surtout, pas le courage !) de lire mes explications qui montrent tout ça, je devrais souffrir sans rien dire pendant des années, mais par contre, dès qu’il y a un mot de travers, qui les dérange dans leur petit ronronnement administratif complaisant, alors là ils font « l’effort » de s’offusquer, et de décréter que je suis pénible et que « DONC », au mieux il faut m’ignorer (sans quoi je vais « fatiguer » en montrant les fautes et en demandant l’attention exigible), et au pire il faut me black-lister, y-compris en concertation avec les autres ministères (ce qui semble le cas actuellement, au moins avec le MEAE et le SEPMPH).
Voire pire (mesures actives contre moi, pour me « faire taire » si je deviens trop « dérangeant » quand je vais finir par devoir en appeler aux autres pays et aux médias. La France qui martyrise un autiste altruiste qui explique l’autisme et qui aide les autistes, ça devrait intéresser (hors de France, hein…). Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas. 

Cette aberration est très courante dans l’Administration française, et aussi dans les hôpitaux publics, ou le plus important c’est surtout d’être bien docile devant les Altesses-fonctionnaires.

Tout ça est infect, dégueulasse, mesquin, indigne, bref, c’est de la merde ! (Désolé mais à ce niveau-là, la politesse elle-même se détourne !) 

Rien que le fait de tout inverser ainsi, c’est encore une atteinte, un mépris du bon sens, de l’intelligence, de la bonne foi, et ça irrite encore plus !!! Tout cette bêtise et cette mauvaise volonté, cet égoïsme, sont insupportables ! Et en plus de ça, c’est moi qu’on fait passer pour le « méchant » ! Vraiment le monde à l’envers !

Les autistes n’ont aucune raison d’être énervés ou de crier, si on les laisse tranquilles et si on arrête de les bombarder constamment de cochonneries (aberrations, disharmonies, injustices etc.).

Je ne suis pas un « connard », je ne suis pas « haineux », je ne suis pas « agressif » ! Ca c’est des conclusions de gens qui ont 10 neurones à connecter et qui peuvent juger de tout en 2 secondes !
Je passe l’essentiel de mon temps dans des projets et actions pour aider les autres (les autistes, la société, et plus). Gratuitement, en plus.

En face de moi j’ai quoi ? Un système administratif qui me pourrit la vie depuis des années, avec (parfois, souvent) des fonctionnaires obtus, petits, qui font passer leur ego avant le reste, qui créent des injustices quand ils sont vexés, sans aucune considération pour les années de souffrances engendrées, et en plus, ils sont payés et respectés, défendus, protégés ! (Si ce n’est pas de la dictature administrative, c’est quoi ??)

Moi je suis traîné dans la boue, sans aide, martyrisé, et au bout de tant d’années de toute cette injustice indigne, quand il devient impossible et indécent de retenir ma révolte et mes cris (qui sont tout ce qu’on me laisse), ce système idiot vient encore me reprocher cela, et s’en sert pour « justifier » de ne pas m’aider, et même pour laisser entendre que tout vient de mon comportement ou de ma personnalité !

Mon COMPORTEMENT, il vient des injustices créées par l’Administration ! J’ai rien demandé !

Ce problème est un exemple de la plupart des problèmes des autistes, qui souffrent à partir de seuils d’aberration et d’injustice imperceptibles aux non-autistes, lesquels ne comprennent pas pourquoi nous sommes irrités, et en plus, avec leur faculté d’amalgame typiquement non-autistique, prennent tout ça pour de l’agressivité et des attaques personnelles, ce qui n’a aucun sens, du moins dans les premières années, quand on n’a aucune raison d’être fâché contre une personne en particulier (et qu’on croit encore à leurs promesses, qu’on ne peut pas imaginer toute cette saloperie indigne d’un pays comme la France.

Le non-autisme, c’est souvent (entre autres absurdités) l’acceptation passive et lâche des injustices.
Je suis autiste, je ne suis pas concerné par cette « règle sociale ».
Sauf si vous arrivez à me convaincre que je dois « m’adapter », autrement dit si vous m’expliquez qu’il faut privilégier la lâcheté, la paresse, l’égoïsme, la petitesse, etc, pour « ne pas avoir de problèmes » individuellement, quitte à construire pour cela un système débile, malfaisant et dangereux pour tous, atteignant toutes les formes de vie sur notre planète.

J’ai (presque) tout compris dans l’autisme et dans le non-autisme. C’est pourquoi je ne peux pas tomber dans des raisonnements aussi grossiers, qui sont la cause même des désastres sociaux et des souffrances des autistes.

Désolé, mais il faut un peu plus d’humilité, et arrêter de me « condamner » en partant du principe que votre système serait « bon ». Votre système est complètement vérolé, et il ne peut compter que sur sa force, la force du nombre. Il n’y a absolument rien de juste dans tout cela, et jamais, jamais je ne m’adapterai à cette ignominie ; bien au contraire il faut que les gens lucides comme moi combattent cela.

Je n’ai aucune leçon à recevoir d’un Etat qui fait le contraire de ce qu’il doit faire, qui me reproche mon comportement (mes crises d’irritation et de désespoir bien compréhensibles, que je devrais taire, selon la « norme française » de la « lâcheté polie »), qui méprise bêtement mes qualités (lesquelles nécessitent quelques « aménagements »), et qui ne fait RIEN, absolument rien pour régler les injustices qu’il a engendrées à mon détriment. Avec tout le « cirque » que je fais, vous ne pouvez pas dire que vous n’êtes pas au courant. Et malheureusement, ça ne fait que commencer.

Depuis plus deux ans, je ne cesse de prévenir que les choses vont fatalement dégénérer. Il y a des limites à l’indécence et la torture !
Mais je parle à des murs.


Par ailleurs, quand j’insulte « la France », évidemment il ne s’agit pas du pays (nature, architecture, créations…), que j’aime, mais de son système social et tout particulièrement de l’Administration, et de l’Etat en général, avec tous ces vices et ces « tortures » maintenues sciemment contre les personnes vulnérables qui en souffrent trop, surtout si elles les dénoncent.
Surtout, ne jamais reconnaître ses erreurs, et bien laisser la personne humaine s’affaiblir et disparaître.
Tout ça est vraiment à vomir. C’est « la France », ou plus précisément la mentalité hypocrite et cynique du système administratif français. Cet égoïsme et cette petitesse me font mal au ventre.
Pendant ce temps « la France » cultive son mythe humaniste hors de ses frontières, pour mieux masquer la réalité, comme un « cache-misére », et les gens y croient (même les gens « normaux » en France, puisqu’ils sont choyés par le système fait par eux et pour eux).
Je n’ai pas d’autre « solution », pour soulager un peu la torture, que de dénoncer, ce qui corrige un peu ce mensonge. Je n’ai pas encore commencé. Ce ne sont pas des menaces, mais juste la triste vérité. J’ai vraiment beaucoup d’autres choses à faire, bien plus utiles et intéressantes, mais vivre sous une telle injustice, ce n’est pas possible, ce n’est pas cohérent, de vouloir se battre contre les injustices subies par des minorités, sans jamais rien faire au sujet de celles que je vis personnellement. Mon combat altruiste est à long terme et je n’en verrai pas beaucoup de résultats. Alors j’aimerais régler au moins quelques injustices personnelles (i.e. le « Supplice Administratif Français »), qui sont de petits détails par rapport à tout le reste.

Eric LUCAS

« Etre bien adapté à une société profondément malade
n’est aucunement un signe de bonne santé.”
Jiddu Krishnamurti

 

« Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’homme d’obéir à des lois injustes,
aucune tyrannie ne peut l’asservir. »
—-
“Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.”
Mohandas Karamchand Gandhi
(dit “Mahatma Gandhi”)


7 juillet 2017 :

Crise de rage dans la rue après avoir vu un drapeau français, par surprise, devant un magasin (ce qui m’a rapproché de la France brutalement, alors que quand je sors dans la rue c’est précisément pour ne plus y penser, pour être loin de l’ordinateur).

Laisser un commentaire