Projets

– 1/ En finir enfin avec le « problème N°1 » dans le Supplice Administratif Français (c’est à dire la souffrance mentale due aux injustices relatives au titre de séjour de mon ami-soutien-de-vie), qui dure depuis le 24 juin 2002 à 15h !

J’ai besoin d’aide

Toutes les personnes HUMAINES qui connaissent la situation trouvent ça vraiment incroyable, dégoûtant, inhumain, (et bien évidemment injuste), mais du côté de l’Administration française, non, ils ne voient rien, et surtout, ils ne « peuvent rien faire ! ».

Des gens qui ne répondent jamais (ou quasiment), et qui ne « peuvent rien faire » (pour débrayer leur machinerie idiote, et pour activer leur discernement humain), c’est quoi, si ce n’est pas des IRRESPONSABLES et des INCAPABLES ?!

Je suis certainement handicapé social (et j’en suis content !) mais je ne suis pas handicapé du coeur !

Pff, en 15 ans ce n’est même pas capable de voir ni d’arrêter les injustices et les calvaires imposés à un handicapé (POUR RIEN, en plus), mais ça vient donner des leçons au reste du monde !!
Honte à l’Etat français.
Vous avez tout le pouvoir, et vous faites du mal. Je n’ai rien, mais je fais beaucoup de positif…


NB : J’ai besoin que le supplice mental imposé par la France cesse, afin de pouvoir me consacrer correctement aux projets décrits ci-dessous.
En effet, ce sont des choses très difficiles.
Comprendre l’autisme est une chose extrêmement difficile, et rare.
J’ai un potentiel qui est évident, si on fait l’effort de vérifier.

Normalement, je devrais être aidé, encouragé, soutenu !

Dans tous les cas, avec ou sans aide, j’ai besoin de sérénité pour trouver des solutions, des idées, et parfois l’inspiration.

Avec la France, on marche sur la tête : au lieu de m’aider, on me pourrit la vie !

Le jour où cet Etat nauséabond comprendra, et me laissera enfin tranquille, ce sera vraiment un grand jour !!

J’ai besoin d’aide


– 2/ Terminer les aménagements dans l’Ambassade d’Autistan à Rio, et finir de construire un concept et une présentation décentes (en améliorant les pages internet et en formalisant l’organisation), afin de pouvoir démarrer ce qui est prévu au niveau international


– 3/ Finir d’écrire mon premier livre (qui expose mes explications sur « l’autisme »), et continuer les autres livres en cours


– 4/ Une fois l’Organisation Diplomatique de l’Autistan fonctionnelle (ce qui est nettement moins difficile que les projets suivants), voir pour développer Autistance.org, AutisticAlliance.orgpuis Autismology.org, et encore plus tard WNLDO.org (concept global)

(concepts listés ici dans l’ordre chronologique envisagé (qui reste flexible), mais aussi dans l’ordre de difficulté et d’importance (ou d’utilité))


– 5/ Recommencer à contribuer aux efforts en France pour aider les autistes, de préférence à distance, en étant cette fois beaucoup plus fort et efficace qu’en 2014-2015, grâce à toute la dynamique et à l’expérience au niveau mondial.

(Il faudrait tout de même trouver des mécènes, car des projets aussi ambitieux sont évidemment impossibles sans moyens, même si je suis assez doué pour faire beaucoup avec presque rien.)


– 6/ Essayer de penser à moi de temps en temps (par exemple pour faire un peu d’activités physiques ou de loisirs, ou simplement… rien… (comme la plupart des gens…)